37 ème  anniversaire de la CEEAC : Ali Bongo appelle l’Afrique centrale à une intégration accrue

Libreville (© 2020 Afriquinfos)- En sa qualité de président en exercice de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba a présidé les cérémonies marquant le 37ème anniversaire de la création de l’organisation régionale. L’occasion était toute trouvée pour le dirigeant pour passer le message d’une intégration plus accrue et effective en Afrique centrale.

Depuis plusieurs décennies, la question de l’intégration régionale, s’agissant des blocs régionaux en Afrique, revient fréquemment sur le tapis. Si tout semble idéal sur le papier, dans la réalité, elle est toute autre. En témoignent les tracasseries douanières et policières dont font l’objet les ressortissants des pays de le CEDEAO et de la CEEAC aux différentes frontières de leurs Etats membres. On s’explique donc la sortie du président gabonais en marge de la commémoration du 37ème anniversaire de la création de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), couplée à la célébration de la 1ère édition de la Journée de l’intégration régionale.

Ali Bongo a dans son allocution, exhorté à la promotion et au renforcement de la coopération harmonieuse et au développement dynamique et équilibré des États de l’Afrique centrale, en vue d’améliorer les conditions de vie et le bien-être des populations. «Une réussite de l’intégration sous-régionale en Afrique centrale va consister à une meilleure circulation des biens et des personnes, ce qui va contribuer à développer la zone», a estimé le Président en exercice de la CEEAC.

Ali Bongo souhaite que les réformes institutionnelles en cours soient renforcées et menées à terme pour un plus grand rayonnement de la CEEAC. Soulignant que la CEEAC est à la croisée des chemins, le N°1 gabonais a martelé que  «l’avenir de nos États sera déterminé par les décisions que nous prendrons aujourd’hui. Oui, et je le dis avec force, nous sommes à la croisée des chemins», a déclaré le président Bongo.

Pour amorcer cette nouvelle dynamique, Ali Bongo exhorte la Commission de la CEEAC à œuvrer à la matérialisation de la devise et de l’hymne de la communauté.

 

 

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés