Energie: Le Gabon bientôt producteur et exportateur du gaz butane sur le continent africain

Libreville (© 2021 Afriquinfos)– Avec des réserves de gaz estimées à 100 milliards de m3, le Gabon n’est pas encore autosuffisant en gaz butane, mais y travaille activement avec la mise en route de plusieurs projets. L’un d’eux, mené par la compagnie pétrolière française Perenco est en passe d’offrir à l’horizon 2023, 10.000 tonnes de gaz domestique par an. Ce faisant, Libreville se rapproche un peu plus de son ambition de devenir exportateur de gaz butane.   

A l’issue d’une rencontre entre le Directeur général de la Compagnie pétrolière Perenco, Adrien Broche et le Ministre gabonais du Pétrole Vincent de Paul Massassa, le secteur du gaz domestique a accueilli une bonne nouvelle. Une nouvelle usine sera lancée dès 2023 et aura une capacité de 10.000 tonnes de gaz butane par an. Il s’agit, grâce à la nouvelle infrastructure de réduire la dépendance du Gabon vis-à-vis de des exportations qui pour l’heure sont de l’ordre de 90%.

La production locale pour alimenter les ménages gabonais est de 20% ajoutée à celle de Perenco qui est aussi de 20%, Libreville s’avance lentement mais sûrement vers son indépendance énergétique. L’ambition des autorités gabonaises à court terme, est de devenir exportateur de gaz butane. Le pays a les moyens de sa politique avec d’énormes réserves gazières. «Ce qui est sûr déjà, c’est que les réserves de gaz du Gabon sont assez importantes au vu des données dont nous disposons. Aujourd’hui, nous avons une task-force essentiellement dédiée à tous les projets gaziers. Donc, de ce point de vue, le Gabon peut prétendre devenir un pays exportateur de gaz dans quelques années», a fait savoir Edgard Mbina Kombila, directeur général des hydrocarbures.

Cette perspective réjouit évidemment les consommateurs gabonais qui espèrent également que cette augmentation de l’offre va se répercuter sur les prix des bouteilles de gaz.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés