Pour appuyer sa nouvelle gouvernance, le CHU de Brazzaville obtient un prêt de la BDEAC de 12 milliards de francs CFA

Brazzaville (© 2020 Afriquinfos)- Le Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville (CHUB) a obtenu un prêt de 12 milliards de francs CFA de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) pour soutenir son projet médical.

Afin d’appuyer l’implémentation de la nouvelle gouvernance du CHUB mise en place par l’équipe dirigeante, la mobilisation des fonds du prêt BDEAC se concentra prioritairement sur quatre points essentiels. Dans un premier temps, des travaux de rénovation et de sécurisation seront indispensables, notamment au niveau des toitures et de l’électricité. Dans un second temps, les fonds seront utilisés pour acquérir de nouveaux équipements pour trois différents services : accueil et orientation, l’imagerie et les laboratoires. Une fois ces premiers investissements réalisés, plusieurs autres bâtiments et services du CHU seront réhabilités ou rehaussés.

Toutes les procédures d’acquisition de matériels et de prestation de services se feront dans le cadre d’appels d’offres afin de permettre au CHUB d’obtenir les meilleurs équipements et services à des tarifs compétitifs. Avec la volonté d’une démarche de transparence vis-à-vis de l’ensemble de ses parties prenantes, le CHUB publiera chaque mois un compte rendu des avancées liées à la mobilisation des fonds du prêt BDEAC.

Dans le cadre de son projet de nouvelle gouvernance, la direction du CHUB a défini trois grandes priorités : l’amélioration de l’offre de soins pour la population congolaise ; une nouvelle politique de ressources humaines pour garantir la présence et la qualité du service des médecins et de l’ensemble du personnel soignant et administratif ; une gestion rigoureuse des ressources financières et matérielles afin d’offrir la meilleure offre de soin.

« L’obtention de ce prêt de la BDEAC va renforcer la nouvelle gouvernance du CHUB, déclare le Dr Denis-Bernard Raiche, Directeur Général du CHUB. Ces fonds vous nous permettre de réaliser d’abord des travaux de rénovation indispensables comme un meilleur accès à l’électricité, sans lesquels l’achat de nouveaux équipements serait inutile. Nous allons donc procéder par étape et améliorer progressivement notre offre de soins au service des patients Congolais. »

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés