Vers un nouveau renforcement des liens de l’Allemagne avec l’Afrique du Sud et l’Angola

Berlin (© 2020 Afriquinfos)-Dès ce du 5 février et ce jusqu’au 8 février,  Angela Merkel,  entreprend un voyage de trois jours en sur le continent, plus précisément en Afrique du Sud et en Angola. Le déplacement d’Angela Merkel illustre les bonnes relations qu’entretient Berlin avec ses deux pays africains.

Le voyage d’Angela Merkel à Pretoria est la conséquence d’une amélioration des relations avec les nouvelles autorités sud-africaines et notamment le président Cyril Ramaphosa.

Melanie Müller, spécialiste de l’Afrique du Sud à la Fondation allemande de sciences politiques (SWP), basée à Berlin, explique ce changement de tournure de relation.

« Le pays et le nouveau président ont très bien compris que la réputation de l’Afrique du Sud a souffert pendant la présidence de Jacob Zuma. L’Afrique du Sud a perdu sa réputation très clairement, dans des domaines très différents. Elle a toujours été un acteur important en matière de démocratie et de droits de l’homme et c’est un partenaire économique important pour l’Allemagne en Afrique subsaharienne. »

Dans le domaine de la coopération au développement, un partenariat énergétique bilatéral est en place, en plus de coopérations en matière de formation professionnelle.

Enfin, les relations économiques entre Berlin et Pretoria sont florissantes. C’est ce qu’explique Matthias Boddenberg de la Chambre allemande du commerce extérieur pour l’Afrique australe.

« 2019 aura été selon toutes probabilités une nouvelle année record dans les relations commerciales entre les deux pays. Bien que nous ne disposions pas encore des chiffres définitifs, nous estimons qu’un volume d’échanges de 19 milliards d’euros a été atteint. »

Une visite liée au changement de gouvernement

Les deux parties envisageaient depuis longtemps une coopération plus étroite. Mais il y avait un obstacle plus précisément, le dirigeant de longue date José Eduardo dos Santos. 

Pendant ses 38 ans au pouvoir, la famille dos Santos a en effet pillé ce pays riche en pétrole.

Il y a quelques semaines, un groupe de journalistes d’investigation a publié les « Luanda Leaks », révélant comment la fille du président, Isabel dos Santos, aurait détourné un milliard de dollars durant le règne de son père.

Mais les relations avec l’Allemagne se sont améliorées depuis l’entrée en fonction de João Lourenço, il y a trois ans, ajoute Melanie Müller :

« Lourenco tente de lutter contre le favoritisme et la corruption dans le pays. Par exemple, il a lancé des appels d’offres pour des contrats importants afin de se libérer de l’influence de la puissante famille dos Santos. L’Allemagne a déjà réagi positivement à cette situation et, depuis 2017, elle a mis en place une coopération militaire à Luanda. »

L’Angola a longtemps souhaité une coopération militaire plus étroite avec Berlin. Un attaché militaire allemand est ainsi sur place depuis trois ans.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés