Zimbabwe : Une amélioration de la qualité du tabac attire des prix élevés

Le président de l'Association du tabac du Zimbabwe David Mutasa, cité par la radio d'Etat a déclaré mardi que le faible taux de rejet est la preuve que l'agriculteur local a maintenant la connaissance indispensable nécessaire pour la production de la culture.

Le président du Zimbabwe Farmers World, Edward Raradza a également apprécié la qualité améliorée de la feuille locale, un développement qui, selon lui est une indication claire que les agriculteurs réinstallés ont appris leur métier et peuvent désormais être compté parmi les meilleurs.

La félicitation des producteurs de tabac locaux intervient à un moment où les acheteurs au Malawi offriraient aussi peu que 70 cents américains par kilogramme de tabac burley, se plaignant que la culture est de mauvaise qualité.

Lors que le Zimbabwe a entrepris l'exercice de réforme agraire en 2000, il y avait des attentes élevées de détracteurs du pays que le secteur agricole va s'effondre.

Malgré les difficultés majeures de financement, les personnes réinstallées ont défié les obstacles comme on le voit à travers le succès de la culture du tabac.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés