Un avion zimbabwéen saisi à Londres par une compagnie américaine

Cet appareil d'Air Zimbabwe, un Boeing 767-200 baptisé Victoria Falls, a été saisi par American General Supplies à son atterrissage à l'aéroport international de Gatwick à Londres lundi matin.

American General Suppliers a obtenu une injonction judiciaire aux États-Unis lui donnant le droit d'immobiliser cet appareil en gage d'une dette de plus de 2,2 millions de dollars.

Le président du conseil d'administration d'Air Zimbabwe, Jonathan Kadzura, a confirmé cet événement. Cité par l'agence, il a estimé que cela n'avait "rien d'extraordinaire".
"Comme vous vous en souvenez, de

s employés d'Air Zimbabwe ont immobilisé des biens de l'entreprise suit à leurs salaires impayés. Cela n'a rien de différent si ce n'est que cela s'est passé dans un pays étranger", a-t-il dit.

M. Kadzura a reproché au gouvernement zimbabwéen de ne pas avoir tiré d'affaire à temps la compagnie aérienne. "Je suis sûr que le gouvernement a la capacité de payer cette dette d'un encours de 2,2 millions de dollars", a-t-il dit.

La compagnie aérienne, dont l'endettement total s'élève à 100 millions de dollars, a cessé de payer ses pilotes et autres employés, entre autres obligations.

Air Zimbabwe est l'une des entreprises publiques du pays qui doit être privatisée pour restaurer sa viabilité. Elle a dû faire appel à un renflouement du gouvernement à plusieurs reprises ces dernières années.

Depuis, le gouvernement a déclaré avoir ouvert des négociations avec l'un de ses partenaires stratégiques dans la perspective d’une entrée de ce dernier au capital de la compagnie aérienne.
 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés