Le Parlement mozambicain crée une Commission nationale des droits de l’Homme

Deux de ces membres, à savoir Aminuddin Muhamad et Alberto Viegas, ont été élus par le parti au pouvoir (parti Frelimo), principal groupe parlementaire ayant 191 sièges au Parlement, et le troisième membre Antonio Namburete a été élu par le principal parti d'opposition et le deuxième plus important groupe parlementaire, ayant 51 sièges au Parlement.

Selon la loi mozambicaine, la Commission nationale des droits de l'Homme devrait être composée de 11 membres. Trois d'entre eux sont élus par les partis politiques à l'Assemblée nationale de la République, quatre sont des individus de réputation reconnue au sein de la société civile, trois autres sont des personnalités issues des secteurs de l'éducation, de la santé et de la justice, nommées par le Premier ministre et le reste devrait être nommé par le barreau.
 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés