Malawi : la nouvelle commission électorale en place pour la présidentielle anticipée du 23 juin

Présidentielle anticipée au Malawi

Présidentielle anticipée au Malawi | Les nouveaux membres tant attendus de la Commission électorale du Malawi (MEC), ont été nommés par le président du Malawi, Peter Mutharika, avec à sa tête le juge Kachale.

Le secrétaire général de la présidence et du gouvernement, Lloyd Muhara, a déclaré dimanche soir que les autres membres de la CEM seraient Arthur Nanthuru, Steve Duwa, Jean Mathanga, Linda Kunje, Anthony Mukumbwa et Olivia Liwewe.

Cette nouvelle commission, comme l’ancienne se compose de sept membres, quatre hommes et trois femmes. Même si le MCP reconnait que le juge Kachale est intègre, le parti a cependant contesté la nouvelle commission.

Selon le quotidien Nyasa Times, la désignation du juge Kachale à la tête de la commission a été saluée par toutes les parties, y compris l’opposition et les organisations indépendantes qui militent pour des élections transparentes.

Le révérend Maurice Munthali, porte-parole du principal parti d’opposition, le Parti du Congrès du Malawi (MCP), a salué la désignation du juge Kachale que le MCP tient « en très haute estime », selon le quotidien.

Les Malawites réclamaient depuis des mois la désignation d’une nouvelle MEC après l’annulation en février des résultats de la présidentielle de 2019 par la Cour constitutionnelle en raison d’irrégularités.

En effet le révérend Munthali a accusé le président Mutharika d’avoir commis « deux gaffes ».

En premier lieu, d’après lui, le président a reconduit dans leurs fonctions deux membres qui faisaient partie de l’ancienne commission. Pour lui, il aurait fallu faire table rase.

Ensuite, affirme-t-il, le président n’a pas pris en compte les noms soumis par l’opposition, ce qui, selon lui, est exigé par la nouvelle loi électorale. « Le président n’a pas agi conformément à la loi ».

Selon le quotidien The Times, le Parlement devrait décider lundi s’il faut donner la priorité aux questions électorales – comme la confirmation de la date des élections – ou au budget, que le président a envoyé la semaine dernière.

Innocente Nice

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés