La SADC appel à une aide internationale pour lutter contre la propagation des criquets

Dar Es Salam (© 2020 Afriquinfos)- Pour contrôler la propagation des criquets nomades et pèlerins en Afrique australe, les ministres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) responsables de la gestion des risques de catastrophes ont appelé à l’engagement de partenaires internationaux pour aider la région.

Dans un communiqué publié vendredi soir à l’issue de leur réunion d’une journée dans l’archipel de Zanzibar, les ministres ont déclaré que la progression des criquets migrateurs pourrait avoir de graves implications pour la sécurité alimentaire de la région qui compte une population combinée de 345 millions d’habitants.

Les ministres ont noté avec inquiétude que les ravageurs – notamment les criquets nomades et pèlerins – et les maladies des cultures ont contribué à la détérioration de la situation de la sécurité alimentaire dans la région.

Ils ont exhorté les 16 pays membres de la SADC à rester vigilants, à travailler ensemble et à partager les informations afin de contrôler conjointement la progression des insectes migrateurs.

Ils ont lancé cet appel aux partenaires internationaux alors que des essaims de criquets pèlerins ravageaient l’Afrique de l’Est, où l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en garde contre une crise alimentaire dans la région.

Les ministres ont exhorté les pays membres de la SADC à partager les données nationales sur la météo et le climat en temps utile, selon le communiqué.

Les ministres ont également exhorté les pays membres de la SADC à continuer à développer leurs capacités d’évaluation et d’analyse de la vulnérabilité, notamment en intégrant les secteurs émergents qui présentent une sensibilité aux risques climatiques et aux catastrophes naturelles.

Par la même occasion, ils ont souligné la nécessité de continuer à se soutenir mutuellement et à aider les communautés vulnérables qui ont été touchées par des catastrophes, ainsi qu’à accélérer la mise en œuvre des initiatives de renforcement de la résilience, à améliorer l’alerte et la réaction rapides et à établir des plans d’urgence pour minimiser les impacts des futures catastrophes climatiques.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés