Afrique du Sud : Réduction du taux de criminalité pendant le confinement

Pretoria (© 2020 Afriquinfos)-En Afrique du Sud, le taux de criminalité a chuté de 40 % au cours des trois premiers mois du confinement, selon les chiffres officiels.

D’après une déclaration du ministre de la police, la plupart des types de crimes ont diminué entre avril et juin – y compris les agressions sexuelles et les incendies criminels.

Il a ajouté qu’une interdiction controversée de l’alcool pendant la période de confinement du coronavirus avait aidé, mais que les attaques contre les magasins d’alcool avaient augmenté pendant la pandémie.

L’Afrique du Sud a l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde. Elle a enregistré plus de la moitié des cas de Covid-19 en Afrique.

Plus de 500 000 infections et 11 000 décès ont été signalés dans le pays – bien que Mary Harper, rédactrice en chef de BBC Africa, affirme que cela pourrait être dû à la fiabilité des tests.

Le ministre de la police, Bheki Cele, a déclaré vendredi aux journalistes que les chiffres « brossent un tableau jamais vu auparavant d’une Afrique du Sud paisible en « vacances du crime » ».

« Ces statistiques montrent des baisses importantes dans toutes les catégories de crimes par rapport à la même période l’année dernière », a-t-il déclaré. « Une diminution de 40,4% du nombre de cas de viols a été signalée au cours des trois mois ».

Les crimes de contact et les crimes contre les biens – y compris les incendies criminels et les dommages malveillants – ont diminué de 29%.

L’interdiction de l’alcool et des cigarettes en Afrique du Sud a été controversée.

Le pays a mis en place une interdiction de vente d’alcool entre le 27 mars et le 1er juin. L’interdiction a été réimposée le 12 juillet et reste en vigueur.

En avril, au début du confinement, M. Cele a averti que ses agents « détruiraient l’infrastructure où l’alcool est vendu ».

Le ministre de la police a été accusé d’encourager une approche sévère à l’égard des personnes prises en flagrant délit de consommation ou de vente d’alcool – y compris le passage à tabac présumé d’un homme dans son propre jardin.

Les propriétaires de bars et de restaurants ont également protesté contre l’interdiction, affirmant qu’elle détruirait leur commerce.

 

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Les entreprises de l’Uemoa fragilisées par la crise du coronavirus
Match de charité de la FIFA en vue pour soutenir les victimes de la Covid-19
Kenya: les élèves et le système éducatif paient le prix fort face au Covid
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
L’état de la pandémie en Afrique au 27 juin 2020
Côte d’Ivoire : La BAD relance le projet aquacole de Dompleu, dans l’ouest du pays
Coronavirus : un traitement « prometteur » à base de chloroquine à l’essai en France
Covid-19 en Afrique : communications présidentielles très sollicitées  
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juillet 2020
Covid-19 : les stars africaines investissent la toile pour sensibiliser
Tchad/Covid-19: 15 jours de prison pour les réfractaires au port de masque en public
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juin 2020
COVID-19 : un groupe de travail de la FIFA suggère des recommandations pour résister au choc de la p...
Lutte contre le COVID-19 : les Red Devils offrent 30% de leurs salaires aux hôpitaux de Manchester
L’état de la pandémie en Afrique à la date du 22 mai
Blaise Matuidi diagnostiqué positif au nouveau coronavirus
Covid-19 : Mesures anticipatoires de la BCEAO pour atténuer la crise dans la zone UEMOA
L’état de la pandémie en Afrique au 25 juin 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 28 juin 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 3 aout 2020
Au Burundi, préservé du Covid-19 par "la grâce divine", la vie suit son cours
Etat de la pandémie en Afrique au 30 juillet
L’état de la pandémie en Afrique au 22 juillet
L’état de la pandémie en Afrique au 23 mai

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés