Afrique du Sud : Réduction du taux de criminalité pendant le confinement

Pretoria (© 2020 Afriquinfos)-En Afrique du Sud, le taux de criminalité a chuté de 40 % au cours des trois premiers mois du confinement, selon les chiffres officiels.

D’après une déclaration du ministre de la police, la plupart des types de crimes ont diminué entre avril et juin – y compris les agressions sexuelles et les incendies criminels.

Il a ajouté qu’une interdiction controversée de l’alcool pendant la période de confinement du coronavirus avait aidé, mais que les attaques contre les magasins d’alcool avaient augmenté pendant la pandémie.

L’Afrique du Sud a l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde. Elle a enregistré plus de la moitié des cas de Covid-19 en Afrique.

Plus de 500 000 infections et 11 000 décès ont été signalés dans le pays – bien que Mary Harper, rédactrice en chef de BBC Africa, affirme que cela pourrait être dû à la fiabilité des tests.

Le ministre de la police, Bheki Cele, a déclaré vendredi aux journalistes que les chiffres « brossent un tableau jamais vu auparavant d’une Afrique du Sud paisible en « vacances du crime » ».

« Ces statistiques montrent des baisses importantes dans toutes les catégories de crimes par rapport à la même période l’année dernière », a-t-il déclaré. « Une diminution de 40,4% du nombre de cas de viols a été signalée au cours des trois mois ».

Les crimes de contact et les crimes contre les biens – y compris les incendies criminels et les dommages malveillants – ont diminué de 29%.

L’interdiction de l’alcool et des cigarettes en Afrique du Sud a été controversée.

Le pays a mis en place une interdiction de vente d’alcool entre le 27 mars et le 1er juin. L’interdiction a été réimposée le 12 juillet et reste en vigueur.

En avril, au début du confinement, M. Cele a averti que ses agents « détruiraient l’infrastructure où l’alcool est vendu ».

Le ministre de la police a été accusé d’encourager une approche sévère à l’égard des personnes prises en flagrant délit de consommation ou de vente d’alcool – y compris le passage à tabac présumé d’un homme dans son propre jardin.

Les propriétaires de bars et de restaurants ont également protesté contre l’interdiction, affirmant qu’elle détruirait leur commerce.

 

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Coronavirus: frontières fermées et état d'urgence sanitaire au Soudan
La BCEAO soutient ses Etats membres dans l'émission des "Bons Covid-19"
Coronavirus en Afrique, six pays officiellement épargnés par le virus
Lutte contre le covid-19: Faure Gnassingbé décrète l’Etat d’urgence et désengorge les prisons
Malawi: le président baisse son salaire pour lutter contre le coronavirus
Le covid 19 ou La covid 19 : l’Académie française tranche
Tunisie: des centaines de précaires manifestent contre le confinement
L’état de la pandémie en Afrique au 28 mai 2020
Blaise Matuidi diagnostiqué positif au nouveau coronavirus
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Afrique : ces personnalités politiques emportées par le coronavirus
L’état de la pandémie en Afrique au 4 juillet 2020
L’état de la pandémie en Afrique au lundi 25 mai
Kenya: le président s'excuse pour les brutalités policières
Covid-19 : Le Mali maintient ses élections législatives malgré la menace de l’épidémie
L’état de la pandémie de Coronavirus en Afrique au 4 mai
Coronavirus: le Mozambique suspend la délivrance des visas aux Chinois
Ethiopie : fermeture des frontières terrestres pour lutter contre le Covid-19
Covid-19 : les stars africaines investissent la toile pour sensibiliser
Le confinement prolongé jusqu'au 29 mai en Algérie
Le Covid-19 emporte la cinéaste panafricaniste Sarah Maldoror!
Handball africain : réajustement de la saison suite à la crise de la Covid-19
Lutte contre la propagation du COVID-19 : la BCEAO prend 8 mesures pour booster les transactions éle...
Vers une pénurie d'oxygène dans les pays pauvres

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés