Le Fonds climat vert mis à l’examen pendant les discussions climatiques en Afrique du Sud

Le quotidien Business Day à Johannesburg a rapporté que la Fédération internationale de la jeunesse libérale a déclaré que le montant promis par les pays industrialisés n'est pas suffisant.

Le fonds devrait être capable de débourser 100 milliards de dollars américains chaque année aux pays en développement d'ici 2020.
Néanmoins, les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et un nombre d' États d'Amérique latine veulent rouvrir les négociations sur le fonds, y compris ses structures de gouvernance.

D'autres nations auraient cru que la conception du fonds doit être signée et il devrait commencer la distribution comme un travail en cours.
Kyle Gracey, coordinateur de la Fédération internationale de la jeunesse libérale, a déclaré lors d'une conférence de presse à Durban que «Nous sommes très déçus … nous avons besoin de ce fonds et nous en avons besoin, hier, pas aujourd'hui, et il doit y avoir de l'argent».

Le Business Day a rapporté que de nombreux pays développés sont rechignes à mettre de l'argent dans le fonds.
Ces nations citent à la crise financière mondiale comme une raison qu'ils ne peuvent plus se permettre de payer.
 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés