Rwanda : Mota-Engil va faire de l’aéroport de Bugesera un hub régional

Bugesera (© 2016 Afriquinfos)- La division africaine du groupe de BTP portugais Mota-Engil a décroché un contrat de 818 millions de dollars pour construire l’aéroport international de Bugesera (à une quarantaine de kilomètres au sud de la capitale), au Rwanda. L’information a été révélée le 1er septembre dernier. La réalisation de cet aéroport international est censée booster les capacités d’accueil des voyageurs internationaux du Rwanda.

Selon le dirigeant du groupe portugais Mota-Engil, la première phase de ce projet, porte sur la construction d’un aéroport disposant d’une capacité d’accueil de 1,7 million de passagers par an. Sa construction devrait démarrer en juin 2017 et s’achever en décembre 2018. Le coût de cette première phase est de 418 millions de dollars.

La construction d’un nouvel aéroport international à Bugesera, annoncée dès 2011, vise à pallier l’engorgement de celui de Kigali. Ce projet est stratégique pour le Rwanda qui a pour ambition de devenir un hub régional des services, et une destination touristique prisée. L’aéroport de Kigali qui dispose d’une capacité de 1,6 million de passagers par an, n’a que peu de possibilités.

La deuxième phase du projet d’aéroport de Bugesera prévoit d’étendre ses capacités à 4,5 millions de passagers. Mota-Engil, en charge également de cette expansion, a indiqué que son coût serait de 400 millions de dollars, rapporte Reuters. Ni Mota-Engil ni le gouvernement rwandais n’ont indiqué quand cette deuxième phase serait lancée.

En attendant, le gouvernement a néanmoins indiqué dans un communiqué que «ce projet permettra à travers l’augmentation du tourisme d’améliorer la croissance et le développement économique du Rwanda, en tant que destination de tourisme d’affaires. Le nouvel aéroport servira de passerelle entre le Rwanda et le monde extérieur et facilitera le commerce et les investissements. Il agira comme une plaque tournante pour la stratégie de croissance de Rwandair et d’autres compagnies aériennes commerciales desservant la région».

Le Portugal dans le BTP africains

Mota-Engil est très présent en Afrique australe, au Malawi, au Mozambique et en Angola notamment où le groupe de BTP a multiplié les projets, parmi lesquels la réhabilitation de la baie de Luanda, la construction de l’aéroport de Luanda et du terminal aérien de Cabinda.

En 2015, le groupe portugais a enregistré un chiffre d’affaires de 2,43 milliard d’euros, réalisé à 34 % en Afrique. Ses revenus dans la région (835 millions d’euros) étaient en net recul par rapport à ceux enregistrés un an plus tôt (1,06 milliard d’euros), en raison notamment d’un recul des activités en Angola et au Malawi. Le groupe portugais comptait 11.900 employés en Afrique en 2015, sur un total de 29.300 à travers le monde.

Samir Georges

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés