Covid 19: un congélateur biologique ultra-froid conçu en Afrique du Sud pour faciliter le transport des vaccins en Afrique

remède

Pretoria (© 2021 Afriquinfos)- Alors que de nombreux pays africains ont commencé à recevoir leurs premières cargaisons de vaccins anti-Covid-19 et que d’autres s’apprêtent à le faire, la question de la conservation des précieuses doses est une épine dans leur pied. Problème résolu avec un congélateur de transport biologique ultra-froid «made in Africa» conçu par une entreprise sud-africaine.

Outre le coût financier énorme qu’ils engendrent pour les Etats, les différents vaccins conçus pour endiguer le nouveau coronavirus les soumettent à de véritables défis logistiques. L’un d’eux est la conservation ainsi que le transport des doses de vaccins. En effet, la plupart des remèdes proposés par les laboratoires sont composés de fragments d’ARN messager (ARNm) qui est très instable et se dégrade rapidement à température ambiante.

D’où la nécessité de le conserver à des températures très basses de l’ordre de -80°C. De nombreux pays sur le continent, en Asie et en Amérique du Sud qui comptent une importante population rurale n’ont pas toujours accès à un stockage et à un transport appropriés pendant de longues périodes.

Une entreprise sud-africaine vient de solutionner ces inquiétudes. Renergen spécialisée dans le gaz naturel a utilisé ses connaissances en cryogénie pour développer un congélateur de transport biologique ultra-froid. L’appareil appelé ‘CryoVacc’ pourra assurer en toute sécurité la circulation des vaccins Covid-19 dans les zones rurales. «Dans beaucoup de ces endroits où vous avez ces colonies rurales, vous n’avez pas le type d’électricité nécessaire pour pouvoir brancher quelque chose. Maintenant, l’autre défi à relever est d’avoir un congélateur qui est très transportable dont la température peut descendre à moins 70 degrés Celsius», explique Stefano Marani, PDG de Renergen. Le congélateur maintient une température interne constante (8 à -150 C) pendant plus de 25 jours, sans avoir besoin d’une source d’énergie externe.

Une bonne nouvelle pour les pays africains qui sont dans l’attente des vaccins anti-Covid-19.

L’Afrique aura besoin de 1,5 milliards de vaccins pour immuniser 60% de sa population : soit un coût compris entre 5,8 et 8,2 milliards d’euros. L’OMS et l’Alliance des vaccins (GAVI) ont mis sur pied le mécanisme COVAX, à destination des pays défavorisés, avec pour objectif de fournir des doses de vaccin à 20% de la population des pays participants. De son côté, l’Union africaine s’est engagée à acquérir 270 millions de doses pour l’Afrique.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés