Afrique du Sud : la Covid-19 enfin en régression, le PIB en chute de 51%

Pretoria (© 2020 Afriquinfos)- Des nouvelles mitigées pour l’Afrique du Sud, pays du continent le plus touché par la pandémie du nouveau coronavirus. La courbe des contaminations s’est largement infléchie à la baisse mais il faudra encore attendre pour que l’économie locale reprenne des couleurs. Le Produit Intérieur Brut (PIB) s’est effondré de 51% en ce deuxième semestre 2020. 

 Pays d’Afrique le plus impacté par la pandémie du nouveau coronavirus avec ses quelques 640 000 cas et plus de 15 000 morts, l’Afrique du Sud a entamé une courbe descendante depuis la fin juillet. Pour la première fois depuis des mois, la nation arc-en-ciel a enregistré moins de 900 nouveaux cas journaliers cette semaine alors que les chiffres étaient encore de l’ordre de 3000 contaminations quotidiennes à la fin août. Le nombre des décès connait également une baisse avec une centaine de morts ces dernières 24 heures, contre les 200 au quotidien il y a un mois. Les autorités sanitaires sud-africaines appellent néanmoins à la vigilance car elles craignent une seconde vague de contamination.

Cette décrue de la crise sanitaire ne se reflète pas sur le volet économique. Déjà en récession au premier trimestre, l’économie sud-africaine connait un recul historique, en raison de la pandémie. Son PIB a chuté de 51% au deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019. Le confinement strict imposé par le gouvernement sud-africain a en effet fortement impacté les activités économiques.

Selon l’agence de statistiques du pays (StatsSA), le plongeon du PIB sud-africain est en grande partie imputé au fort recul des secteurs de la construction, de l’industrie manufacturière et de l’exploitation minière, les trois accusant une baisse d’activité de plus de 70 %. Quant à l’industrie du tourisme, « les dépenses dans les restaurants et les hôtels se sont presque intégralement taries et ont plongé de 99,9 % », a calculé l’institut de statistiques. Neuf des dix principaux secteurs économiques du pays se sont contractés, a résumé StatsSA.

Pourtant pour le président Cyril Ramaphosa, le pays le plus industrialisé du continent doit garder espoir. « Nous exploiterons ce moment de crise pour construire une nouvelle économie, et déployer le vrai potentiel de l’Afrique du Sud », a affirmé le chef de l’État, en ajoutant que « c’est le moment d’agir rapidement et courageusement pour placer l’Afrique du Sud sur une trajectoire de croissance rapide », a-t-il déclaré, optimiste.

 

Boniface T.

 

 

 

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés