Accueil Continental Bonjour Afrique du 15 janvier

Bonjour Afrique du 15 janvier

Bonjour Afrique du 15 janvier

Libye : le mandat de la MANUL prorogé d'un an

 

     NEW YORK (Nations unies) — Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé vendredi de proroger d'un an le mandat de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), une décision prise à l'approche des élections législatives prévues en juin prochain, a indiqué un communiqué de l'ONU. Par la résolution 2144 (2014) adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité a prorogé jusqu'au 13 mars 2015 le mandat de la MANUL, et jusqu'au 13 avril de la même année celui du Groupe d'experts du Comité des sanctions créé en vertu de la résolution 1970 (2011). Le Conseil rappelle que le mandat de la mission consistera à accompagner le gouvernement libyen dans ce qu'il fait en vue de réaliser la transition vers la démocratie, de promouvoir l'état de droit et d'assurer le respect et la protection des civils, de sécuriser les armes, et de renforcer les capacités de gouvernance.

    

     Guinée : des avocats portent plainte contre deux ministres en fonction pour détournement de fonds publics

 

     CONAKRY — Des avocats guinéens membres des Organisation non  gouvernementales (ONG), de défense des droit de l'homme pour la consolidation de la démocratique, portent plainte contre deux ministres en fonctions pour leurs rôle présumé dans un dossier de détournement de fonds publics.  L'annonce a été faite vendredi par le porte-parole des plaignants Thierno Souleymane BALDE, président de l'Institut de recherche sur la démocratie et l'état de droit en Guinée. Selon lui, ces hauts fonctionnaires de l'Etat sont accusés dans le détournement de près de 3 milliards de francs guinéen, soit plus de 430 mille dollars, grâce à la surfacturation des offres soumis par les entreprises en charge de certains travaux publics d'entretien routier.

    

     70 Egyptiens détenus pour des raisons de sécurité en Libye (porte-parole)

 

     LE CAIRE — Les autorités libyennes ont détenu 70 Egyptiens à Tripoli, capitale libyenne, pour des raisons de sécurité, a déclaré vendredi à Xinhua le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Badr Abdel-Atty. "La partie libyenne nous a confirmé que les autorités libyennes ont détenu 70 Egyptiens pour vérifier leurs papiers pour des raisons de sécurité", a indiqué le porte-parole. Plus tôt dans la journée, M. Abdel-Atty a fait savoir qu'au total 70 Egyptiens ont été emmenés au centre anti-criminel à Tripoli, et que son ministère était en contact avec la partie libyenne pour lui demander d'assurer leur sécurité et de travailler bien pour leur libération immédiate.

    

     Des défilés pro-Morsi provoquent des heurts et arrestations à travers l'Egypte

    

     LE CAIRE — Les partisans du président égyptien déchu Mohamed Morsi ont organisé vendredi des protestations massives à travers le pays, résultant en des affrontements avec les forces de l'ordre et environ 50 arrestations, ont rapporté les médias locaux. Des protestations ont eu lieu dans un certain nombre de gouvernorats, dont la capitale le Caire, Gizeh, Alexandrie, Damiette, Menufeya, Fayoum, Qena et le Sinaï Nord. L'alliance islamiste pro-Morsi menée par les Frères musulmans a exhorté à ces défilés, durant lesquels les loyalistes ont scandé des slogans contre l'armée et la police. L'alliance a qualifié dans une déclaration ces défilés de "résistance pacifique et créative".