Accueil Afrique du Nord Algérie Accord à Alger sur le règlement du différend sur les prix du gaz entre Sonatrach et Gas natural

Accord à Alger sur le règlement du différend sur les prix du gaz entre Sonatrach et Gas natural

Accord à Alger sur le règlement du différend sur les prix du gaz entre Sonatrach et Gas natural

La Société nationale d'hydrocarbures de l'Algérie, Sonatrach, et le groupe pétrolier espagnol, Gas Natural Fenosa, sont parvenus mardi à Alger à un accord qui permet de mettre fin à leurs différends sur les contrats de vente de gaz, et se sont engagés à coopérer dans des projets énergétiques futurs.

Sonatrach et Gas Natural Fenosa ont convenu, selon un communiqué commun, "de régler tous les différends relatifs aux contrats de vente de gaz existants entre les deux sociétés".

Cet accord prévoit également "la possibilité pour Sonatrach d'acquérir une participation minoritaire dans le capital de Gas Natural Fenosa, et la possibilité pour celle-ci de prendre des participations dans des projets du groupe pétrolier algérien", indique le communiqué commun.

Les deux groupes se sont "engagés à coopérer dans le développement futur de projets énergétiques". Cet accord constitue "un jalon important pour les parties, qui marque le démarrage d' une nouvelle relation stratégique'', précise le communiqué.

Le PDG de Sonatrach, Nordine Cherouati et le Président de Gas Natural, Salvador Gabarro Serra ont signé ces accords, qui mettent un terme à tous les litiges en cours concernant les contrats de gaz et définissant les principes d'une collaboration plus large dans l'avenir dans des projets spécifiques entre les deux sociétés.

En août 2010, la Cour d'arbitrage de Paris avait donné raison à Sonatrach dans le conflit qui l'opposait depuis 2007 à Gas Natural Fenosa sur le prix du gaz livré à l'Espagne et acheminé à travers le GME (gazoduc Maghreb-Europe).

Gas Natural a été condamné par un tribunal de Paris à payer rétroactivement près de 1,5 milliard d'euros à Sonatrach à la suite de cet arbitrage.

Les effets rétroactifs maximums facturés par Sonatrach à Gas Natural s'élevaient à une somme de 1,97 milliard de dollars (1, 4485 milliards d'euros), écrit le groupe espagnol.

L'Algérie, pays membre de l'OPEP, est l'un des principaux fournisseurs de gaz des pays européens.