Start-up numériques : 45 pays africains bénéficient d’un fonds de 15 millions d’euros de l’AFD

Marseille (© 2019 Afriquinfos)- A l’occasion de la 3ème édition d’Emerging Valley, le hub d’innovations émergentes entre l’Europe et l’Afrique qui s’est tenue à Aix-Marseille la semaine dernière, l’AFD a annoncé mettre à disposition de start-up africaines un fonds de 15 millions d’euros.

Les start-up numériques en début d’activité, les incubateurs, hubs et accélérateurs, sont les cibles privilégiées de ce nouveau fonds lancé par l’Agence Française de développement.

Cette initiative de l’agence vise à solutionner le manque de confiance des institutions financières qui pénalise les jeunes entreprises africaines. Seules 20 % des PME africaines peuvent prétendre à un prêt bancaire et 87 % des start-up n’ont accès à aucun financement, apprend-t-on.

Ce  nouveau fonds de 15 millions, est une composante de l’initiative Choose Africa par laquelle l’AFD s’engage à consacrer € 2,5 milliards  aux start-up et PME africaines d’ici 2022. 45 pays d’Afrique sont pris en compte par celui-ci. Le fonds s’appuie sur six programmes. Avec Bond’Innov et Afrilabs, deux programmes de professionnalisation, d’assistance technique et de renforcement de capacités sont dédiés aux hubs, incubateur et accélérateurs. Les quatre autres programmes de financement sont dédiés aux start-up numériques africaines et combinent une aide financière jusqu’à € 300 000 et de l’accompagnement. Les partenaires de l’AFD pour ces programmes sont le consortium ABAN / AfriLabs, la fondation Greentec Capital Africa, l’association Entrepreneurs & Développement qui s’appuie sur  Investisseurs & Partenaires, le consortium Mercy Corps Europe / Suguba.

S.B.