Accueil Afrique de l'Ouest Guinée Près d’une vingtaine de partis politiques s’opposent à la reprise du fichier électoral

Près d’une vingtaine de partis politiques s’opposent à la reprise du fichier électoral

Près d’une vingtaine de partis politiques s’opposent à la reprise du fichier électoral

Ce refus des partis politiques pour la révision du fichier électoral fait suite à la décision récemment prise par les autorités guinéennes à travers le ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), et relative au recensement intégral des électeurs en vue d'obtenir un nouveau fichier et l'édition de nouvelles cartes d'électeurs et de nouvelles cartes d'identité, à l'établissement d'un chronogramme par la CENI, ou à défaut par le MATD et à l'organisation des élections législatives au dernier trimestre de 2011.

"Les partis politiques signataires de la présente déclaration, soucieux du respect des Lois en vigueur, expriment leur profonde surprise de voir le MATD s'approprier des prérogatives dévolues à la CENI par la Constitution et le Code Electoral", indique la déclaration de réfutation des partis politiques.

Selon le code électoral en vigueur cité dans les arguments des partis politiques, la révision du fichier électoral se fait annuellement, article 19 du code électoral.

Les partis politiques rappellent que le fichier électoral mis en cause par le MATD sous prétexte qu'il ne serait pas accessible ou disponible existe bel et bien. Il reste juridiquement valable et techniquement exploitable pour les élections législatives, estiment les partis signataires de la déclaration de protestation.