Accueil Afrique de l'Ouest Burkina Faso Burkina Faso : La France félicite le Burkina Faso dans son processus de transition et affirme son soutien au pays

Burkina Faso : La France félicite le Burkina Faso dans son processus de transition et affirme son soutien au pays

Burkina Faso : La France félicite le Burkina Faso dans son processus de transition et affirme son soutien au pays

Au cours de cette rencontre, Le président burkinabè aura plusieurs séances de travaux avec, entre autres, le président français, le président de l'Assemblée nationale et la secrétaire générale de la Francophonie. A son arrivée les deux présidents se sont entretenus en tête à tête pour passer en revue les défis de l’heure.

« Si nous sommes aux côtés du Burkina Faso, c'est que nous voulons aussi qu'il ait valeur d'exemple, Vous allez organiser des élections, et d’autres pays peuvent regarder vers le Burkina Faso qui doit être un exemple par rapport à ce que la démocratie doit être »,a déclaré François Hollande au président de la transition du Burkina.

 «Je pense notamment à ce qui se passe aujourd'hui au Burundi, où nous devons expliquer qu'il y a des processus constitutionnels qui doivent être respectés et qu'il y a des élections qui doivent être organisées en toute transparence », a expliqué le président français.

 François Hollande a également tenu à « témoigner le soutien de la France dans le processus qui est conduit jusqu'aux « élections qui doivent être transparentes et incontestables », en affirmant que « dans le cadre de notre aide au développement, nous avons dégagé des crédits pour faire que les élections puissent avoir tout le caractère incontestable que nous voulons lui donner.

 Concernant d’autres sujets connexes, comme celui de la justice, le président français a rassuré du soutien de son pays au Burkina Faso. «Nous sommes à vos côtés pour que la justice puisse faire son travail en toute indépendance par rapport à des évènements et à des faits qui ont pu à un moment saisir le Burkina Faso», a affirmé François Hollande.

Ce soutien de Paris a été salué par Michel Kafando, «dans cette période décisive qui est de conduire le pays vers des élections transparentes et crédibles», rappelle-t-il.

Le président burkinabé a, à son tour traduit sa reconnaissance au peuple français, à son gouvernement et à son président pour l’accompagnement dont lui et son équipe ont bénéficié au début du processus de transition. « Beaucoup d’incompréhensions ont entouré le changement au Burkina, mais vous avez aidé à faire comprendre à la communauté internationale qu’il s’agissait d’une volonté du peuple et non d’un coup d’Etat.

Beaucoup dans la communauté internationale qui était réticents ont compris et à l’heure actuelle, toute la communauté internationale nous comprend et est derrière le Burkina. Vous avez joué un grand rôle », a renchéri  Michel Kafando.

 Le président burkinabè a par ailleurs certifié à son homologue la bonne conduite du processus selon la volonté de « ces milliers de jeunes et de femmes » qui se sont insurgés. Il a ainsi rassuré que le gouvernement de la transition mettra tout en œuvre pour que les élections qui se tiendront le 11 octobre (présidentielles et législatives), et le 31 janvier (municipales), soient crédibles et transparentes.

 

 P. AMAH